Résultats et valorisation du projet

Le projet de recherche Gouvéole orienté vers l’application prévoit deux types de résultats :

 

chercheurs

 Pour les chercheurs

Contributions attendues du projet Gouvéole à l’avancement des connaissances dans le champ de la gouvernance territoriale

Le projet Gouvéole permet d’intégrer conceptuellement deux champs des sciences politiques qui demeurent relativement disjoints : l’analyse institutionnelle à travers les RIR et l’analyse cognitive à travers l’ACF. Il contribue ainsi au développement de l’interdisciplinarité en liant des chercheurs venus des champs de la science politique, sociologie politique, analyse de la décision et aide à la décision.

Il formalise par ailleurs un cadre de compréhension des conflits d’usage liés à l’apparition de nouvelles activités dans les milieux ruraux développé dans le cas de l’éolien, qui pourrait être réutilisé pour d’autres types de nouvelles activités.

Ce projet de recherche participe à la diffusion des connaissances par la publication et la communication scientifiques sous forme d’articles dans des revues à comité de lecture, des working papers, des conférences et des cadrages méthodologiques qui seront mentionnés sur ce site.

Conférences

Bombenger P-H. et Cherqui A., Quelle approche territoriale des projets d’infrastructures énergétiques ? Réflexions autour de pratiques à contre-courant en Suisse occidentale, 20e rencontres internationales en urbanisme APERAU 2018 “Que reste-t-il du projet ?”, Lille, France, 18 au 22 juin 2018, acceptée

Bombenger P-H. et Cherqui A., Générer l’émotion et faire reconnaître ses expertises : un territoire éolien helvétique saisi par des dispositifs et des stratégies antagonistes, Journée d’études “Territoires de mobilisation : action publique et contestation entre expertises et émotions”, Aix-en-Provence, France, 28 mai 2018, acceptée

Kodjovi M-J. et Bombenger P-H., Le cadre institutionnel de l’éolien en Suisse: Enjeu de cohérence autour des stratégies d’élaboration et de mise en œuvre, Séminaire de recherche “la transition énergétique, convergences et divergences des pratiques à l’échelle mondiale”,  Lausanne, Suisse, 25 et 26 avril 2018

Cherqui A. et Bombenger P-H., Dépasser les conflits infrastructurels : l’éolien comme bien commun, un enjeu de territorialisation de l’activité en Suisse, Séminaire de recherche “la transition énergétique, convergences et divergences des pratiques à l’échelle mondiale”,  Lausanne, Suisse, 25 et 26 avril 2018

Kevin Blake et Stéphane NahrathCross-fertilising the ACF with the IRR for a better understanding of sustainable natural resource management, ECPR Workshop Number WS03: Advancing Frontiers on Comparative Policy Research through the ACF Research Program – Nicosia University, Nicosie, Chypre, 11-13 Avril 2018

Cherqui A. et Bombenger P-H., Un nouveau souffle dans les pales. Formulation d’une méthode d’analyse ressourcielle pour étudier les dynamiques des conflits territoriaux appliquée aux cas de parcs éoliens en Suisse occidentale, CIST 2018 – 4e colloque du CIST. Représenter les territoires, Rouen, France, 22 et 23 mars 2018

Kevin Blake, Stéphane Nahrath et Jean-David Gerber, The Swiss wind power policy sub-system: a controversial and paradoxal maturationWorkshop “Theoretical cross-fertilization of the Advocacy Coalition Framework”, Université Catholique de Louvain, Mons, Belgique,  26-27 Fevrier 2018

Bombenger P-H., Kodjovi M-J. et Cherqui A., Situations de gestion environnementale de l’activité éolienne en Suisse occidentale – Modèle d’analyse et application, Atelier de recherche interdisciplinaire “Penser les problèmes d’environnement comme des situations de gestion ?, UMR GESTE Université de Strasbourg en collaboration avec l’UMR G-Eau, le CRG – Centre de recherche en gestion et Montpellier Research in Management, Strasbourg, France, 12 et 13 décembre 2016

Cherqui A., Bombenger P-H., Ce que la forme associative fait à l’action publique : l’exemple des pratiques militantes dans les projets de parcs éoliens en Suisse Occidentale, XXe Congrès international des sociologues de langue française (Congrès AISLF 2016), CR27 Sociologie économique, Université de Montréal – Université du Québec à Montréal, Montréal, Canada, 4 au 8 juillet 2016

Cherqui A., Bombenger P-H., Le territoire local contre l’éolien, entre action procédurale et mobilisation sociale, Approches critiques de la transition énergétique dans les sciences humaines et sociales – ACTESHS, Université de Strasbourg, Strasbourg, France, 9 et 10 juin 2016

Joerin F.Bombenger P-H. et Kodjovi M-J.Concevoir ensemble une gouvernance plus participative: réflexions autour d’un mandat d’aide à la décision et ses enjeux de communication6e édition du colloque du Réseau OPDE – des Outils Pour Décider Ensemble, Rouen, France, 4 et 5 février 2016

Cherqui A., Bombenger P-H., Kodjovi M-J., Blake K., Proposition méthodologique pour analyser les dynamiques d’engagement dans une controverse éolienne, Journées internationales de sociologie de l’énergie, Université François-Rabelais, Tours, France, 1er au 3 juillet 2015

Kodjovi M-J., Bombenger P-H., Joerin F., La planification éolienne vaudoise : quels instruments de gestion des impacts territoriaux ?, 5e édition du colloque du Réseau OPDE – des Outils Pour Décider Ensemble, HEIG-VD/HES-SO, Yverdon-les-Bains, Suisse, 23 et 24 octobre 2014

Bombenger P-H., Un vent de travers ? Analyse Suisse-Québec de la conflictualité et des régulations institutionnelles du secteur éolien, Ecole internationale d’été sur la géopolitique des ressources naturelles, Hautes Etudes Internationales, Université Laval, Québec, Canada, 20 juin 2014

Bombenger P-H., Kodjovi M-J., Joerin F., La démocratie directe favorise-t-elle le développement des énergies renouvelables ? L’exemple éolien dans le cas vaudois (Suisse), Colloque Transition énergétique et territoires : quels modèles pour le développement du Québec ?, 82e Congrès de l’ACFAS, Montréal, Canada, 14 et 15 mai 2014

Publications

 

Kodjovi M-J., Bombenger P-H., Gerber J-D., 2015, L’objectivation des impacts paysagers des projets éoliens : solution ou source de conflits ?, Géo-Regards, 8, 85-98.

 

usagersPour les usagers des territoires

Contribution attendue du projet Gouvéole dans le champ de l’aide à la décision territoriale

Le parti-pris par les chercheurs associés à ce projet est celui de la construction d’un compromis territorial robuste autour de l’opportunité et des conditions du développement – ou non – d’un projet éolien sur le territoire. Ainsi, l’équipe de recherche a pour objectif d’accompagner tous les acteurs des territoires (administrations, habitants, ONG, promoteurs, etc.) afin de construire un accord robuste pour le plus grand nombre, que cela se traduise par la réalisation d’un projet ou son abandon.

Dans cette posture de neutralité académique sur l’opportunité de réaliser un projet éolien dans tel territoire à tel moment, les chercheurs focaliseront leur attention sur les conditions de construction de cet accord. Ils accorderont une attention et une écoute bienveillante à l’ensemble des parties impliquées dans les cas d’étude retenus.

Du point de vue de l’aide à la décision, les innovations attendues portent sur l’accompagnement des processus de gestion de l’activité éolienne, ce que révèle le travail exploratoire réalisé par la Heig-vd dans le premier semestre 2012. Les résultats se traduisent par des applications concrètes, expérimentées dans des cadres réels, et formatées pour être utilisables par les acteurs hors du champ de la recherche opérationnelle : protocole de formation-action et méthode d’aide à la décision (hors projet FNS pour des raisons de délais).

Les résultats sont attendus dans la formalisation du design institutionnel des procédures de gestion et d’autorisation des activités éoliennes, dans les démarches mises en œuvre par les bureaux d’études en matière d’acceptabilité sociale des éoliennes sous la maîtrise d’ouvrage des promoteurs éoliens. Des moments de dissémination auprès des acteurs sociaux, comme le séminaire « État de l’art et perspectives de la recherche dans le domaine de la gouvernance de l’éolien » organisé le 19 mars 2013 à Yverdon-les-Bains et qui a réuni près de 60 participants, seront ainsi organisés.

Formations

Une première édition de la formation “participation publique dans les projets d’énergie renouvelable” a eu lieu les 16 et 23 janvier 2015. Elle a été suivie par 35 participants.

Une seconde édition de la formation, revue et augmentée, intitulée “la participation dans les projets de territoire” a eu lieu les 14, 15 et 22 avril 2016. Organisée en partenariat entre l’équipe Plani-D/HEIG-VD/HES-SO et l’Unité Politiques publiques et durabilité de l’Université de Lausanne, elle a réuni 22 professionnels de l’aménagement du territoire ainsi que des étudiants des deux hautes écoles.

La troisième édition de la formation sur la “participation publique dans les projets énergétiques” a eu lieu les les 18, 19 et 26 janvier 2018.

Une nouvelle édition de la formation dédiée à la participation publique dans les projets d’aménagement du territoire est prévue en 2019.

Séminaires et colloques ouverts aux chercheurs et usagers des territoires

Dans le cadre des activités de valorisation des résultats du projet FNS Gouvéole, le séminaire de recherche “la transition énergétique, convergences et divergences des pratiques territoriales à l’échelle mondiale” s’est tenu les 25 et 26 avril 2018 à Lausanne (Suisse). Il a été organisé avec le soutien du programme Suisseénergie et de la HEIG-VD (Département EC+G), en collaboration avec le Conseil québécois d’études géopolitiques.

Le colloque de restitution finale des résultats du projet FNS Gouvéole aura lieu le 23 novembre 2018 à Y-Parc Swiss Technopole. Vous pouvez dès à présent vous pré-inscrire en envoyant un mail à planid(at)heig-vd(point)ch. Plus d’informations à venir prochainement.

heig-vd hes-so plani-d

En partenariat avec :

unibe IUKB

Projet financé par :

FNS

Back to Top